Dans le monde de jeunes startups, savoir prendre les bonnes décisions est un élément crucial qui détermine l’aptitude du projet à continuer à se développer, dans le cas contraire une startup pourrait vite trouver la décadence à cause d’une décision mal étudiée.

Malheureusement, nombreux sont les jeunes entrepreneurs à se précipiter vers des erreurs communes et connues, qui peuvent mettre leurs projets en danger.

De ce fait, Android-dz décide de lancer une série de quatre articles portant sur les 20 principales fautes à ne pas commettre en startup.

Lire aussi: 20 fautes a ne pas commettre en startup [Partie 1]

Lire aussi: 20 fautes a ne pas commettre en startup [Partie 2]

11- Une startup = Une équipe jeune

Si vous pensez qu’une startup veut dire un groupe de jeunes personnes qui travaille dans un projet, je vous dis que vos êtes loin d’être un entrepreneur, vu que vous n’avez même pas saisi la définition d’une startup.

Une startup est une phase dans laquelle l’entreprise passe dans ses premières étapes, là où l’entreprise vise la croissance infinie et n’a pas un business plan défini, ce qui veut dire que c’est l’entreprise qui doit être jeune et non pas les personnes qui travaillent dessus, ceci dit, si vous avez 60 ans ou même plus, ne vous dites pas que c’est trop tard, vous pouvez toujours monter votre propre startup !

12- Ne pas viser assez haut

Nous l’avons déjà dit, un des critères les plus importants des startups est la croissance, si une entreprise ne vise pas l’échelle internationale et le leadership mondial, on aura du mal à l’appelé startup.

Cependant, certaines personnes ont un esprit plutôt pratique tandis que d’autres sont plutôt des rêveurs, et si vous mélangez un peu des deux, vous aurez la meilleure équipe pour votre startup, ce qui l’aidera à garder les pieds sur terre tout en ayant un objectif d’envergure internationale.

13- Privilégier le networking au détriment du travail

Il est devenu très à la mode dans le monde des startups d’organiser des événements et fêtes dans le but de rapprocher les startups et créer des réseaux entre elles. Certains entrepreneurs commencent vite à devenir fan de ses événements, et se focalisent sur le networking mais finissent par oublier leur travail réel.

Si vous devenez très populaire au sein de la communauté des startups, peut-être que vous devriez passer plus de temps assis à votre bureau. Si vous ne le faites pas, cela donnera une très mauvaise image à vos employés et investisseurs. Il est donc essentiel de trouver un juste milieu entre les deux modes.

14- Persévérer alors que rien ne marche

Quand on crée un nouveau projet, on a tendance à le surestimer, et penser que tout le monde va en être fan, mais on peut vite être surpris par la réaction des clients.

Au lancement d’une startup, nombreux sont les entrepreneurs qui quittent directement leurs postes de salariés, hantés par l’idée que leur nouveau produit allait vite conquérir le marché et que leur travail en tant que salariés est une perte de temps, sauf que dans plusieurs des cas sa n’aboutissent malheureusement à rien !

Premièrement, vous ne devriez jamais démissionner avant d’avoir eu une chance de tester votre concept et d’être sûr qu’il y a une chance que cela fonctionne.

Réagissez rapidement, et n’ayez pas peur de tout casser pour mieux reconstruire. Ne vous en tenez pas à une idée de startup seulement parce que vous en êtes tombés amoureux. Tirez le meilleur de ce qui fonctionne et transformez-le en une entreprise à part entière ou faites le choix d’un changement radical. Certaines des plus grandes entreprises qui existent aujourd’hui reposent sur les cendres de startups ayant échoué.

15- Faire le héros et ne pas vendre la startup

Beaucoup de startups qui ont fait le buzz ont refusé des offres d’acquisition de 100 millions de dollars. C’est une décision qui peut paraître héroïque et admirable, mais qui a dans la majorité des cas des effets néfastes.

Foursquare aurait pu être vendue pour 150 millions de dollars alors qu’elle avait à peine levé 5 millions de dollars. La start-up de partage vidéo Qwiki avait décliné une offre de vente de 100 millions et pourrait maintenant être vendu à Yahoo pour « seulement » 50 millions de dollars.

Sachez qu’ont vendant votre startup, vous aurez de quoi financer plein d’autres avec des idées plus innovantes, vue que votre startup vendue vous a surement séché les idées. Il faut juste choisir le moment opportun. Un entrepreneur intelligent sait arrêter les négociations au meilleur moment et accepter l’offre adéquate.