Présent lors du dernier salon de MED-IT El-Djazair, Monsieur Adlène ASKRI Directeur du Business développement pour la région MENA de la marque DORO nous a accordé une interview dans laquelle il a exprimé les motivations de la marque en Algérie.

Tout d’abord on vous remercie d’avoir accepter cet interview. Votre société s’est récemment installée ici en Algérie, pourriez-vous nous présenter la marque de téléphones DORO ?

Je vous remercie pour votre visite et l’intérêt que vous portez pour notre groupe. En fait, DORO c’est un groupe suédois, qui existe depuis une quarantaine d’années, qui se spécialise dans les téléphones simple d’utilisation, et pour répondre directement à votre question, cette année est notre première participation au salon, et en fait l’Algérie c’est un des marchés prioritaires pour le groupe, sauf qu’on voulait être sûr qu’effectivement il y a un intérêt et qu’on pouvait apporter un plus avec nos produits au marché algérien. Donc on n’était pas opportunistes, on a travaillé, doucement. D’abord on a fait des études et on a constaté que nos produits pourront s’adapter au marché algérien. Ça a prit un peu de temps, mais c’était nécessaire pour faire mieux les choses. Comme on est suédois on essaye de faire un bon travail. Et lorsqu’on a décidé de partir, en Algérie, il fallait qu’on se donne les moyens pour rentrer avec une gamme de produits assez large et adaptée au marché algérien. Notre marque comprend des téléphones et des smartphones avec des interfaces en arabe.

Le nom DORO,  a-t-il a une signification particulière ?

Cela représente en fait les initiales des enfants du fondateur « Donald » et « Ronald ».

Que pensez vous du marché algérien, vu qu’il y a beaucoup de concurrence, surtout que récemment, il y a eu plusieurs marques qui se sont introduites.

Je m’attendais à cette question, et ma réponse va peut-être vous surprendre. En fait, notre marque n’a pas de concurrents sur le marché algérien. Aujourd’hui, DORO est le leader mondial sur la téléphonie GSM et smartphone facile à utiliser. Faites le tour du domaine et vous n’allez pas trouver de produits avec de la valeur rajoutée. C’est pour cela qu’on a prit notre temps avant de rentrer en Algérie. On a refusé auparavant des demandes pour aller en Algérie, on a d’abord créé des produits avec de la valeur rajoutée, en les adaptant et en utilisant les bons circuits pour les distribuer. Il faut bien évidemment que se soit distribué par des personnes qui pourront éventuellement véhiculer les bonnes informations, en expliquant aux gens quelles sont les fonctionnalités du produit, et comment ils pourront rendre service à d’autres personnes.

Pour répondre à votre question, ça ne nous fait pas peurs. Nous sommes le leader sur le marché, et nous sommes seuls. Et à notre arrivée ici en Algérie, on a remarqué que la presse algérienne est vraiment à jour, les gens sont très professionnels. Lorsqu’on a expliqué l’intérêt de nos produits, elle fut la première à en être convaincu. Je penses, que la population algérienne va bien accueillir nos produits.

Vous n’avez pas une stratégie précise pour convaincre les clients algériens, qui sont généralement très exigeants par rapport au smartphone et au téléphone ?

DORO est égal à : simplicité, confort et sécurité. Et je rajouterais également la qualité des produits. Aujourd’hui, lorsqu’on donne un produit de qualité qui dure dans le temps, ça a un prix. On ne parle pas de prix déconnants, ce ne sera pas les moins chers du marché pour être honnête, mais ils sont raisonnables.

DORO vise-t-il une catégorie de personnes?

On vise toute personne qui cherche la simplicité, le confort et la qualité des produits. On est convaincu par une chose : les meilleurs ambassadeurs de la marque, se sont les primo-acquéreurs des produits DORO, ce sont eux qui vont véhiculer l’image. Lorsqu’une personne achète un de nos produits, et qu’elle en est convaincu, elle sera à coup sûr la meilleure ambassadrice de la marque.

On remarque que les smartphones et phones ont tous ce petit bouton spécial.

On a été copié sur cette fonctionnalité, c’est une touche de sécurité. C’est le « bouton urgence » Ce bouton se trouve au dos de l’appareil. S’il est pressé 3 fois successivement, la fonction « urgence » se déclenche et va donc appeler une série de numéros de téléphone prédéfinis (de 1 à 5), dans l’ordre indiqué. Si le premier numéro est appelé sans succès, alors l’appel sera de nouveau répété mais cette fois-ci sur le deuxième numéro. Et quoiqu’il en soit, un SMS pré-paramétré sera également envoyé aux numéros précédemment indiqués. Ainsi que la position exacte de l’utilisateur.

Nos téléphones disposent également d’une connexion Bluetooth : pratique pour brancher une oreillette ou « raccorder » le mobile au système embarqué d’une voiture.

Quels seront à peu près les tranches de tarifs que vous allez proposer ?

Pour les futurs phones on a des tarifs qui sont raisonnables, allant de 4000 DA à 7000 DA. Et pour le smartphone on a une gamme très large, près d’une quinzaine de référence, on en a rentré qu’une seule pour le moment : Le LIBERTO 820 MINI. Il coûtera entre 10 000 et 15 000 DA. Vous pouvez trouver des vidéos sur le site internet de DORO.

Vos Smartphones sont sous quelle version Android ?

Ils sont sous la version KitKat.

Vous avez un planning de mises à jour ?

Oui, évidemment. Il y a toute une équipe de développement en suède pour s’adapter au marché francophone et Nord-Afrique. On travaille également sur le marché du Moyen-Orient, et on possède une quarantaine de développeurs qui sont à Paris.

Pour le service après-vente, il sera assuré par votre groupe ou bien par le distributeur ?

Comme nous ne disposons pas de bureau physique ici en Algérie, donc ce sera assuré par le distributeur. Bien sûr, il y a derrière tout le savoir-faire de DORO, on a l’habitude de travailler sur ce Business modèle.

Est-ce que vous avez de projets en Algérie, d’autres futurs produits à part le LIBERTO ?

On a des futurs phones ainsi que de la téléphonie filaire et sans-fil. Pour être plus précis, il y a des projets avec l’un des opérateurs. Bientôt il y aura des téléphones analogiques sur le marché.

Avec toujours l’adrénaline de DORO : simplicité, confort et sécurité.

Les téléphones seront-ils accompagnés par des accessoires, par exemple : des Coques, des kits ?

Comme je vous l’ai déjà dis, on travaille dans la qualité. Nos téléphones sont assez robustes. Et oui bien sûr, on a nous même développé notre gamme d’accessoires qui accompagne les téléphones et les futurs phones.

Et concernant les objets connectés ?

Ça va bientôt arriver Inchallah, il y aura des nouveautés. J’invite toute la presse à travers votre site à venir nous visiter au Salon MWC qui se déroulera le mois de Février à Barcelone.

Une information exclusive pour le site ?

Inchallah bientôt, les produits seront disponibles sur le marché en partenariat avec un opérateur mobile.

Un petit mot pour nos lecteurs ?

À travers votre site, je remercie vraiment toute la population algérienne, les visiteurs, la presse. Vous nous avez vraiment bien accueillis, et on a grandement apprécié l’échange qu’on a eu avec vous, qui était très constructif et qui a montré qu’on ne s’est pas trompés et qu’on a misé sur un premier marché Nord-Afrique qui est le marché algérien. On a trouvé des gens qui connaissent le produit et ses caractéristiques.

Ce que j’ai remarqué, et cela reste mon point de vue, c’est qu’aujourd’hui le consommateur algérien ne recherche plus le prix, il recherche la qualité. Je dis donc à tous les utilisateurs: Prenez un produit DORO, vous n’allez plus vous en passer!